de Wamp à uWamp

WampServer est un colosse dans le monde des développeurs utilisant Windows et il a largement remplacé easyPHP et xAmpp qui ont eu du mal à se maintenir à jour à une époque.

Mais voilà, Wamp est lourd, pénible à mettre à jour, à utiliser en version portable et surtout, pénible pour utiliser différentes version de php. C’est à cause de cela que j’ai cherché une alternative et que je suis tombé sur UwAmp.

UwAmp fait tout comme les grands mais en mieux.

  • Sans installation
  • Interface très simple
  • Téléchargement simplifié de nouvelle version de PHP
  • changement rapide de version de PHP
  • changement rapide de version de MySQL
  • Configuration très simplifiée des VHOST Apache
  • Monitoring CPU

Le site UwAmp est sobre, la documentation en français et le programme très léger (40Mo).

 

 

Migrer de Wamp à UwAmp

Après avoir installé la dernière version dans le dossier de votre choix, lancer le logiciel et récupérez la version de PHP que vous souhaitez en cliquant sur l’icone uwamp-install_php

Pour transférer vos sites web, il vous suffit alors de copier les dossiers suivants :

  • <wamp>/bin/mysql/mysql.x.y.z/data -> <uwamp>/bin/mysql/mysql.x.y.z/data
  • <wamp>/www -> <uwamp>/www

et de relancer les services UwAmp. C’est bon 🙂

Si vous utilisez des Vhosts, la configuration se fait en cliquant sur le bouton « Apache config », onglet « Virtual Server ». Un clic sur le « + » pour ajouter un Vhost, et on configure à droite. Attention à bien ajouter votre dossier de site dans « Document Root » ET dans « Dossier ».

uwamp-config_vhost

 

 

 

 

Plus loin dans la configuration UwAmp

Ce qui démarque UwAmp de Wamp c’est son système de configuration et « macro ».

Les fichiers de configuration appelés par uwamp au lancement son tous suffixé d’un « _uwamp » et peuvent contenir des mots-clé spéciaux (macros) rendant l’exécution plus souple. Exemple : {DOCUMENTPATH} qui est le chemin absolu vers le dossier uwamp/www, quelque soit la lettre de lecteur ou dossier d’installation. Et c’est grâce à ces macros que UwAmp est si facile à mettre sur une clé USB pour une petite démonstration ou sur un salon sans connexion internet stable.

Vous retrouvez tous les mots-clés utilisables dans la documentation UwAmp

 

 

Lacunes

UwAmp n’est malheureusement pas parfait et quelques options basiques sont manquantes.

Il n’est en effet pas possible de redémarrer uniquement le serveur SQL ou Apache sans faire « arrêter puis démarrer ».
Il n’y a pas non plus d’option « Lancer au démarrage de Windows », il faut aller coller un raccourci vers uwamp dans le dossier « démarrage » de votre menu démarrer.
Il manque l’option « fermer dans le systray », qui évite de fermer tous les services quand on veut réduire la fenêtre uwamp.

Ce sont heureusement des options vraiment minimes et qui n’excusent pas le fait de ne pas tester UwAmp

 

Conclusion

voilà quelques mois que j’utilise UwAmp au quotidien, avec CakePHP, OsCommerce (argh …), WordPress ou simplement PHP et je n’ai jusque là rencontré aucun problème.

En dehors de quelques options manquantes, c’est vraiment un support de développement très simple à mettre en place, surtout quand vous réinstallez votre machine … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website